Paris interdit aux autos d’avant 1997

Sale été pour les vieux chromes. A  partir du 1er juillet 2016, les véhicules d’avant 1997 seront interdits dans Paris.

L’interdiction décidée par le Conseil de Paris et votée en février 2015 concerne tous les véhicules immatriculés avant le 1 janvier 1997. Les voitures particulières, deux-roues motorisés et véhicules utilitaires légers seront interdits dans la capitale de 8 à 20 heures mais pourront continuer à circuler le week-end. Pour les deux-roues motorisés, la date limite de mise en circulation est le 1er juin 2000.

safrane
Safrane : de 1992 à 2002

Quelles voitures sont concernées ? Pour avoir une idée, rappelons-nous qu’au salon de 1996 étaient présentées la Mégane Scénic et la 406.
Chez Citroën, la voiture charnière serait la Xantia née en 1994, après l’arrêt, cette année-là, de la BX. Chez Peugeot, c’est la 205, produite jusqu’en 1999, tandis que la Peugeot 206 démarre en 1998.
Chez Renault, la Twingo date aussi de 1994, la Laguna de 1995, la Mégane de 1995. Il faudra vérifier la carte grise : la Safrane s’est vendue de 1992 à 2002.

On estime la proportion de voitures concernées à une sur sept. La ville de Paris propose de répondre à propos de chaque véhicule en entrant ses caractéristiques techniques ici.

moto
Les motos aussi…

Du côté des collectionneurs ou des amateurs de voitures anciennes, évidemment la mesure n’est pas appréciée. « Je reviens de la 16e Traversée de Paris en voiture ancienne, c’est extraordinaire et il y aura des dérogations pour de telles manifestations. Maintenant, je n’irai pas avec ma voiture ancienne à Paris pour un usage régulier », dit l’un d’entre eux sur la page Facebook des « belles Citroën d’avant 1980 ». « Comment vont faire les sans-dents de banlieue pour aller travailler dans Paris ? » s’interroge un autre. Ici ou là apparaît la disparition de nos rues de la Citroën 2CV, tout un symbole…

Les motards avaient manifesté dès le 10 octobre 2015 contre cette interdiction qui touchera en 2017 les deux-roues motorisés d’après 2004. 

zoéelectric
Une aide est prévue pour ceux qui passent au vélo ou à l’auto électrique.

Pour les Parisiens désirant abandonner leur voiture au profit d’un mode de déplacement plus écologique, la ville offre une aide de 400 €, moyennant signature d’un engagement pour cinq ans. La somme correspond à la prise en charge partielle d’un forfait annuel Navigo et d’un abonnement annuel au service Vélib. Elle peut aussi accompagner l’achat d’un vélo et s’ajoute à la subvention de 400 € prévue pour un vélo à assistance électrique. Les jeunes conducteurs renonçant à acquérir une voiture pourront bénéficier d’une réduction de moitié de l’abonnement à Autolib. On en saura plus ici.

La ville subventionne (jusqu’à 2.000 €) l’installation d’abris vélos sécurisés dans les copropriétés et de bornes de recharge électrique. Elle aidera aussi les professionnels, (artisans, commerçants…) qui devront changer leur véhicule de travail et passer à l’électrique ou au gaz naturel.

Fabrice Bluszez

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s